La Libre, le 30/01/2012

Julie Anciaux

Dès 2015, il sera interdit de tirer les chats harets en Wallonie. Pourtant, ces chats revenus à la vie sauvage causent des dégâts à la petite faune.

A partir de mi-2015, il sera interdit de chasser les chats harets en Wallonie. Il s’agit de "chats abandonnés par leurs propriétaires et forcés de se nourrir dans la nature", explique Benoît Petit, le président du Royal Saint-Hubert Club, qui représente les chasseurs. Ces chats domestiques retournés à l’état sauvage font beaucoup de dégâts parmi la biodiversité. "Ils chassent comme le renard, mais encore plus finement." Leurs proies ? Les oiseaux, particulièrement ceux qui nichent au sol comme les alouettes, les faisans et les perdrix; les mammifères, tels que les jeunes lapins et lièvres; et les batraciens.

Les chats harets sont encore accusés d’un autre mal : ils se reproduisent avec de véritables chats sauvages, dits forestiers, et menacent de sorte l’espèce. Il est donc permis à l’heure actuelle de chasser ces matous, vu leur impact sur l’environnement. Précisons tout de même que "la chasse au chat, ça n’existe pas. Il s’agit plutôt de mesures de régulation". En effet, sur le terrain, les gardes-chasse limitent les populations de chats harets en les tirant au fusil.

Mais au fait, combien sont-ils ? Difficile à dire "Plusieurs milliers", en tout cas, confie Philippe Blerot, inspecteur général du Département de la Nature et des Forêts (DNF).

Pour les associations de protection des animaux, il était temps de stopper leur "élimination systématique", comme l’explique le président de Gaïa, Michel Vandenbosch. "Gaïa, Animaux en Péril et Chaîne bleue mondiale ont réuni 180000 signatures pour l’interdiction de la chasse au chat haret en Région wallonne. La pétition a été remise à l’ex-ministre wallon de la Nature, Benoît Lutgen, qui a décidé de mettre fin à la chasse." Pour Gaïa, la nouvelle est évidemment "excellente", encore que "Nous sommes ravis, même si nous aurions souhaité que l’interdiction entre plus vite en vigueur, mais la perspective est claire, ce sera en 2015."

D’ici là, il est prévu qu’un grand plan de prévention soit mis en œuvre au niveau fédéral pour éviter la prolifération des chats. "Nous allons travailler sur deux axes : la stérilisation et l’identification pour éviter les abandons", explique Catherine Terclavers, vétérinaire au Service bien-être animal du SPF (service public fédéral) Santé publique. La stérilisation sera bientôt obligatoire dans les refuges et s’appliquera ensuite aux chats commercialisés par les éleveurs, puis aux animaux de Monsieur Tout-le-monde. Le but étant d’éviter les euthanasies, très nombreuses à l’heure actuelle. "En 2010, sur les 22000 chats qui ont été recueillis dans les refuges de Belgique, 10000 ont été euthanasiés ", affirme Mme Terclavers. Le président de Gaïa se félicite donc qu’"une autre direction, plus respectueuse des animaux, soit prise pour gérer les populations de chats errants".

Du côté du Département de la Nature et des Forêts, Philippe Blerot prétend que, s’il n’y a plus de chats errants, il n’y aura plus de chats harets dans nos forêts, "la chasse a donc été interdite à partir de juin 2015, vu qu’elle ne se justifiera plus". La conclusion n’est-elle pas un peu rapide ? Est-il vraiment possible de passer de plusieurs milliers de chats harets à zéro ? Même les associations de protection des animaux avouent qu’"on ne peut pas exclure qu’il n’y ait plus aucun chat haret dans la nature, mais leur nombre sera nettement diminué". Pour preuve, Michel Vandenbosch rappelle que la Flandre applique une mesure similaire depuis 2010, et qu’"elle n’est pas confrontée à une vague de plaintes, ce qui sème le doute sur l’utilité de tirer les chats".

En outre, le DNF affirme que chat haret et chat forestier sont régulièrement confondus. "L’interdiction de la chasse au chat haret assurera indirectement une plus grande protection à son cousin sauvage, dont les populations diminuent", selon l’inspecteur général. Pas d’opposition à cette future interdiction du côté du Royal Saint-Hubert Club pour peu que le nombre de chats harets et les dégâts qu’ils causent sur la petite faune sauvage diminuent. Le Département de la Nature et des Forêts promet aux chasseurs qu’"une destruction ponctuelle, mais pas généralisée, de chats harets sera toujours possible si l’impact sur la conservation de la nature en est démontré".  

Actualités

RSS S'abonner au flux RSS

Espèces de gibier dont la chasse à tir est ouverte en Région wallonne du 16 au 31/01/2018

ICI

Lire la suite

Examen de chasse 2018

Attention : il faut s'inscrire avant le 15 janvier 2018

auprès du DNF – Direction Chasse – avenue Prince de Liège, 15 à 5100 Jambes

·         Par courrier postal recommandé ;

·         Remis à la Direction de la Chasse du DNF à Jambes, contre récépissé 

·         Via le formulaire  d’inscription : 

http://www.chasse.be/files/files/2018-formulaire-inscription-fr.pdf

 

Le RSHCB peut vous aider à bien se préparer avec les cours : ICI  et avec le KIT : ICI

Lire la suite

Licence radio Janvier et Février 2018

Les chasseurs ou les sociétés de chasse chassant le Sanglier en battue en janvier-février 2018 et utilisant à ces fins des radios agréées pour la chasse sont invités à verser la somme de 38 € par licence sur le compte de l'ASBL Wallonne du RSHCB n° BE03 0013 6097  6684 avec la mention très importante du numéro de licence ou d'une des licences déjà reçues en 2017 ou au moins la lettre P et les 4 chiffres la suivant immédiatement dans ce numéro de licence (Exemple : le n° de licence complet 472057890P2249-000/9C3B991A ou, au moins P22479. Le RSHCB vous enverra au plus vite les nouvelles licences.

Lire la suite

Sur le web

Dans les médias

chatauveage 1

La chasse aux chats harets interdite en Wallonie à partir de 2015.

Lire la suite