Faut-il légaliser l'introduction d'animaux d'élevage pour la chasse? LLB - 25/01/17

Des associations dénoncent un avant-projet de révision de la loi de la conservation de la nature. Les lâchers d'animaux d'élevage seraient légalisés. Pour les chasseurs, le repeuplement est positifs pour le maintien de l'espèce.

Non - Corentin Rousseau, directeur de la Ligue royale belge pour la protection des oiseaux:

" Ethiquement, c’est grave et inimaginable de lâcher des animaux qui n’ont pas peur des hommes simplement pour le plaisir de les tuer. Du point de vue environnemental, l’introduction d’animaux d’élevage perturbe les animaux sauvages et a un impact négatif sur d’autres espèces, parfois en déclin."

Oui - Benoît Petit, président du Royal Saint-Hubert Club de Belgique (association de défense et de promotion de la chasse):

"Le repeuplement, c’est une garantie du maintien de l’activité des chasseurs donc une activité de gestion du territoire. Ils ont un rôle positif, nourrissent le gibier pour maintenir en état les espèces et entretiennent les biotopes. Mais sans le plaisir de chasser, ils ne continueront pas à travailler dans les plaines."

Lire l'article : ICI 

Actualités

RSS S'abonner au flux RSS

PPA - AGW 20/12/18 : Prolongation de la période de chasse au Cerf (non-boisés, petits cerfs) et au Mouflon + Sangliers: chasses collectives

AGW - Prolongation de la période de chasse au Cerf (Non-Boisés + Petits Cerfs) : ICI

AGW : PPA : Journées de chasse collective : ICI

Lire la suite

PPA - Arrêté Ministériel du 16/01/19 - Levée de l'interdiction de la chasse des espéces gibiers et interdiction de destruction du sanglier dans la partie Nord de la ZOR

Arrêté Ministériel : ICI

Lire la suite

PPA : AGW du 11/01/19 - Les zones tampon et de vigilance élargies

A la suite de la découverte, mardi dernier, de deux sangliers contrôlés positifs à la peste porcine africaine dans la Zone d’Observation Renforcée, entre Meix-devant-Virton et Sommethonne, la zone tampon est désormais élargie à l’ouest de 3.700 hectares sur le territoire compris entre la Nationale 88 (Limes-Gérouville) et la Nationale 871 (Virton-Rouvroy-frontière française). 

Quant à la zone de vigilance au nord du périmètre infecté, et dans laquelle aucun sanglier positif n’a, pour rappel, été trouvé, elle a été étendue de 856 hectares à proximité de la ville de Florenville, ce qui n’entraîne aucune conséquence pour la circulation et les travaux forestiers. Il est, par ailleurs, rappelé que dans cette zone, comme en Zone d’Observation Renforcée, une dépopulation totale des sangliers a été décidée.

Un dispositif de renforcement de destruction des sangliers par piégeage a été mis en place. Un réseau de clôtures supplémentaires est en chantier. Des patrouilles de nuit sont organisées par le DNF en collaboration avec les chasseurs. 

AGW : ICI

Lire la suite

Sur le web

Dans les médias

La Peste Porcine Africaine a déjà coûté 1,7 millon à la Région wallonne (L'Echo 14/12/18)

Lire la suite