« Il faut prendre des mesures urgentes pour diminuer le nombre de sangliers » Willy Borsus

Le 28 octobre 2019

Actuellement, et comme dans de nombreux pays avoisinants, les populations de sangliers sont trop importantes en de nombreux endroits de Wallonie. L’espèce est même présente aujourd’hui dans le nord de la Wallonie, ainsi qu’autour de certaines grandes villes, là où l’espèce était réputée absente il y a quelques années encore. Cette situation entraîne une série de problèmes :

-       dégâts croissants aux cultures agricoles, à la régénération forestière, à la biodiversité et aux propriétés privées (jardins, …) ;

-       risques sanitaires accrus ;

-       accidents de circulation plus nombreux sur les routes (collision avec des sangliers).

 

L’objectif de la réunion était double :

-       mettre en place, là où le sanglier a sa place, un dispositif garantissant des prélèvements suffisants que pour pouvoir maîtriser le développement des populations de sangliers, c’est-à-dire les stabiliser ou les diminuer en fonction des situations locales rencontrées ;

-       éradiquer, à terme, le sanglier là où l’on considère qu’il n’a pas sa place (soit au nord du sillon Sambre et Meuse).

 

Lors d’une réunion très constructive, les acteurs du dossier ont décidé :

-       de poursuivre activement l’effort de chasse sur tout le territoire wallon ;

-       de mettre en place, pour la saison de chasse en cours actuellement, une méthodologie qui sera testée sur les espaces territoriaux des conseils cynégétiques où la densité de population est la plus élevée ;

-       d’évaluer et d’analyser les résultats obtenus, à l’échelle de ces ensembles de territoires, en concertation avec l’administration, les chasseurs, les représentants locaux des agriculteurs et des propriétaires et l’UVCW.  Si nécessaire, d’envisager des contraintes spécifiques pour les mois de janvier et février ;

-       d’étendre cette phase préliminaire à tous les territoires  lors de la saison 2020-2021 ;

-       d’éradiquer à terme la population de sangliers au nord du sillon Sambre et Meuse ;

-       de mettre en place des dispositifs d’évaluation du taux de reproduction local des sangliers ;

-       de disposer d’indicateurs précis d’estimation de la fructification forestière locale ;

-       d’établir un process permettant de collecter des données chiffrées précises de prélèvement en temps réel.

Willy Borsus : « J’ai pu constater l’attitude très constructive et volontaire des représentants des chasseurs. C’est ensemble que nous pourrons atteindre ces objectifs ambitieux mais plus que nécessaires ».

Actualités

RSS S'abonner au flux RSS

Chasse au sanglier - Nouvelle année record

Avec 35.000 animaux abattus cet hiver, la saison 2019-2020 constituera une nouvelle année record en prélèvement de sangliers. C’est le Département de la Nature et des Forêts de Wallonie (DNF) qui l’annonce. Il a demandé un ultime effort aux chasseurs dans les zones où les sangliers sont les plus nombreux.

Peste porcine, prolifération toujours plus importante, dégâts dans les cultures : par leur nombre et les problèmes qu’ils posent actuellement jusqu’aux portes de nos grandes villes, les sangliers sont devenus une priorité en Wallonie.

Lire la suite

PPA - Situation au 13/01/2020

Lire la suite

Prolongation de la chasse aux sangliers, aux cervidés non boisés et aux mouflons - Janvier et Février 2020

AGW  du 12 décembre dernier (concerne les sangliers) : ICI

AGW du 18 décembre (concerne les non boisés de l’espèce Cerf et les mouflons) : ICI

Lire la suite

Sur le web

Dans les médias

"Pour réduire les populations de sangliers, les chasseurs proposent un plan ambitieux" (Le Sillon Belge - 09/08/19)  

ICI

Lire la suite