Suivi sanitaire du gibier

buse 3Z0O8972 3500

Analyse des animaux sauvages trouvés morts

Dans le contexte de la gestion d’un territoire, il est parfois très utile de déterminer l’origine de la mort d’un animal sauvage (traumatisme, braconnage, causes infectieuse, parasitaire ou toxique, etc).  Le Réseau de Surveillance Sanitaire de la Faune Sauvage est à votre disposition pour ce type d’analyse. L’examen nécropsique est effectué à la Faculté de Médecine vétérinaire à Liège.  L’autopsie et les analyses complémentaires sont financièrement prises en charge par le projet RW.

Pour le transport, deux possibilités :

  • Soit acheminer directement l’animal à Liège : dans ce cas l’autopsie est réalisée directement et vous obtenez des résultats dans les plus brefs délais ;
  • Soit transmettre l’animal à un centre de collecte.  Certains congélateurs ne sont relevés qu’en fonction de leur degré de remplissage.  Par conséquent,  le délai est inévitablement plus long avant que l’autopsie ne soit réalisée. (http://www.faunesauvage.be/doc/Congelateurs.pdf)

N’oubliez pas de prendre les précautions d’usage pour la manipulation du cadavre (port de gants obligatoire, sac plastic étanche pour le transport et le stockage dans le congélateur) et de transmettre avec l’animal une fiche de renseignements (voir modèle ci-dessous).

Lorsque l’animal est transmis directement à la Faculté, les autopsies sont réalisées endéans les 48 heures ainsi que les examens complémentaires ad hoc (bactériologiques, parasitologiques, virologiques, toxicologiques*, histopathologiques et/ou radiologiques si nécessaire).  Pour des raisons financières, certaines analyses ne sont réalisées que sur des échantillons groupés, ce qui augmente le délai de transmission des résultats.

Nous envoyons ces résultats au chasseur d’où l’importance de transmettre vos coordonnées complètes (n° de tél., adresses électronique et postale).

L’équipe scientifique est  à votre disposition pour toute information complémentaire et vous remercie pour votre collaboration.

Contact :

Département des Maladies Infectieuses et Parasitaires, Bât. B43a, Sart Tilman

Responsable du projet : A. Linden

Equipe de recherche : F. Grégoire,  A. Bodeux et D. Hanrez

Tél/ mail : 04/366.4051 et 4062 - a.linden@ulg.ac.be

Projet de Recherche financé par la Région Wallonne

http : //www.faunesauvage.be

* Les analyses toxicologiques ne sont réalisées que si la suspicion d’intoxication est réelle et que la demande d’analyse est ciblée.  Ces examens ne sont pas financièrement pris en charge par le réseau.

 

Laboratoires désignés pour la recherche de la trichine :

ICI

Actualités

RSS S'abonner au flux RSS

AGW fixant les dates d'ouverture de la chasse - 2020-2025

Le nouvel arrêté quinquennal (2020-2025) a été approuvé par le Gouvernement wallon ce vendredi 29 mai. En gros, le Gouvernement wallon a maintenu les mêmes procédés de tir, modes et périodes de chasse au grand gibier sauf pour la chasse en battue au sanglier au bois qui est prolongée jusqu’au 31 janvier pendant les deux prochaines saisons. En plaine, la période de battue au sanglier s’étalera du 1er aout au 31 mars. De même, la chasse au sanglier est dorénavant permise lors des opérations de récolte des denrées agricoles.

Pour le petit gibier et le gibier d’eau, on notera principalement que la chasse à la perdrix sera interdite à partir de 2021 sauf pour les conseils cynégétiques qui auront présenté un plan de gestion pour certaines parties ou la totalité de leur espace territorial. (Nous y reviendrons mais travaillons déjà aux propositions de conditions à remplir). La période d’ouverture du faisan est homogénéisée pour les poules et les coqs (1er octobre - 31 janvier). La chasse à la sarcelle d’hiver pourra se poursuivre, avec une période d’ouverture reportée de 15 jours (1er novembre – 31 janvier).

Cet arrêté est équilibré et répond aux griefs formulés par le Conseil d’Etat. Il doit encore être publié au Moniteur belge mais vous trouverez son contenu sur le site http://www.chasse.be dès qu’il sera signé.

 


 

Lire la suite

PPA - Situation au 04/05/2020

Lire la suite

Chasse et déconfinement - Circulaire du Ministre Willy Borsus du 30/04/2020

A la suite des nouvelles dispositions réglementaires de déconfinement communiquées le 24 avril dernier par la Première Ministre, nous avons pris contact avec le Ministre de la Chasse afin qu'il obtienne de la part du Fédéral l’autorisation explicite de considérer la chasse parmi les activités “sportives” à l’air libre permises à partir du 4 mai prochain.

Ce jour, le ministre Willy Borsus a signé une circulaire ( ICI ) qui abroge et remplace celle du 3 avril dernier relative au même objet en précisant les conditions :

  • de la chasse à l’affût et/ou à l’approche des espèces gibiers qui sont ouvertes – en l’occurrence le brocard, le sanglier, le lapin et le renard, en plaine comme au bois - ;
  • des opérations de lutte contre la peste porcine africaine ;
  • de la destruction de certaines espèces gibiers ;
  • du nourrissage du gibier, des activités de gardiennage et entretien des infrastructures cynégétiques et des clôtures de protection des cultures.

Il importe que le chasseur ou le garde puisse justifier son déplacement. Nous vous conseillons aussi d’imprimer la circulaire ministérielle afin de pouvoir la présenter lors d’un éventuel contrôle de la Police chargée de surveiller les déplacements.

A ce stade-ci, personne ne peut présager des conditions dans lesquelles nous pourrons chasser lors de la saison cynégétique prochaine. Nous ne manquerons pas de vous tenir informés de toute évolution.

En attendant, nous nous réjouissons de la décision ministérielle pour l'immédiat et nous restons à votre disposition pour toute information complémentaire

Lire la suite

Sur le web

Dans les médias

"Pour réduire les populations de sangliers, les chasseurs proposent un plan ambitieux" (Le Sillon Belge - 09/08/19)  

ICI

Lire la suite