Suivi sanitaire du gibier

buse 3Z0O8972 3500

Analyse des animaux sauvages trouvés morts

Dans le contexte de la gestion d’un territoire, il est parfois très utile de déterminer l’origine de la mort d’un animal sauvage (traumatisme, braconnage, causes infectieuse, parasitaire ou toxique, etc).  Le Réseau de Surveillance Sanitaire de la Faune Sauvage est à votre disposition pour ce type d’analyse. L’examen nécropsique est effectué à la Faculté de Médecine vétérinaire à Liège.  L’autopsie et les analyses complémentaires sont financièrement prises en charge par le projet RW.

Pour le transport, deux possibilités :

  • Soit acheminer directement l’animal à Liège : dans ce cas l’autopsie est réalisée directement et vous obtenez des résultats dans les plus brefs délais ;
  • Soit transmettre l’animal à un centre de collecte.  Certains congélateurs ne sont relevés qu’en fonction de leur degré de remplissage.  Par conséquent,  le délai est inévitablement plus long avant que l’autopsie ne soit réalisée. (http://www.faunesauvage.be/doc/Congelateurs.pdf)

N’oubliez pas de prendre les précautions d’usage pour la manipulation du cadavre (port de gants obligatoire, sac plastic étanche pour le transport et le stockage dans le congélateur) et de transmettre avec l’animal une fiche de renseignements (voir modèle ci-dessous).

Lorsque l’animal est transmis directement à la Faculté, les autopsies sont réalisées endéans les 48 heures ainsi que les examens complémentaires ad hoc (bactériologiques, parasitologiques, virologiques, toxicologiques*, histopathologiques et/ou radiologiques si nécessaire).  Pour des raisons financières, certaines analyses ne sont réalisées que sur des échantillons groupés, ce qui augmente le délai de transmission des résultats.

Nous envoyons ces résultats au chasseur d’où l’importance de transmettre vos coordonnées complètes (n° de tél., adresses électronique et postale).

L’équipe scientifique est  à votre disposition pour toute information complémentaire et vous remercie pour votre collaboration.

Contact :

Département des Maladies Infectieuses et Parasitaires, Bât. B43a, Sart Tilman

Responsable du projet : A. Linden

Equipe de recherche : F. Grégoire,  A. Bodeux et D. Hanrez

Tél/ mail : 04/366.4051 et 4062 - a.linden@ulg.ac.be

Projet de Recherche financé par la Région Wallonne

http : //www.faunesauvage.be

* Les analyses toxicologiques ne sont réalisées que si la suspicion d’intoxication est réelle et que la demande d’analyse est ciblée.  Ces examens ne sont pas financièrement pris en charge par le réseau.

 

Laboratoires désignés pour la recherche de la trichine :

ICI

Actualités

RSS S'abonner au flux RSS

PPA - AGW 20/12/18 : Prolongation de la période de chasse au Cerf (non-boisés, petits cerfs) et au Mouflon + Sangliers: chasses collectives

AGW - Prolongation de la période de chasse au Cerf (Non-Boisés + Petits Cerfs) : ICI

AGW : PPA : Journées de chasse collective : ICI

Lire la suite

PPA - Arrêté Ministériel du 16/01/19 - Levée de l'interdiction de la chasse des espéces gibiers et interdiction de destruction du sanglier dans la partie Nord de la ZOR

Arrêté Ministériel : ICI

Lire la suite

PPA : AGW du 11/01/19 - Les zones tampon et de vigilance élargies

A la suite de la découverte, mardi dernier, de deux sangliers contrôlés positifs à la peste porcine africaine dans la Zone d’Observation Renforcée, entre Meix-devant-Virton et Sommethonne, la zone tampon est désormais élargie à l’ouest de 3.700 hectares sur le territoire compris entre la Nationale 88 (Limes-Gérouville) et la Nationale 871 (Virton-Rouvroy-frontière française). 

Quant à la zone de vigilance au nord du périmètre infecté, et dans laquelle aucun sanglier positif n’a, pour rappel, été trouvé, elle a été étendue de 856 hectares à proximité de la ville de Florenville, ce qui n’entraîne aucune conséquence pour la circulation et les travaux forestiers. Il est, par ailleurs, rappelé que dans cette zone, comme en Zone d’Observation Renforcée, une dépopulation totale des sangliers a été décidée.

Un dispositif de renforcement de destruction des sangliers par piégeage a été mis en place. Un réseau de clôtures supplémentaires est en chantier. Des patrouilles de nuit sont organisées par le DNF en collaboration avec les chasseurs. 

AGW : ICI

Lire la suite

Sur le web

Dans les médias

La Peste Porcine Africaine a déjà coûté 1,7 millon à la Région wallonne (L'Echo 14/12/18)

Lire la suite