Gestion de la faune de plaine ou Brevet Petit Gibier

Inscription en Ligne

Cette formation, unique en Europe, vise à améliorer les connaissances déjà acquises, à en apprendre d’autres, quitte à bouleverser des acquis, notamment en ce qui concerne la gestion des territoires et des espèces gibier de la plaine.

35 heures de cours certes, mais plus encore

Vu que le spectre de cette formation est plus large que la chasse seule et qu’elle a pour objectif de donner un maximum d’informations à des gestionnaires de territoires de chasse pour assurer la conservation de la nature et la sauvegarde de sa biodiversité, elle est ouverte à tous. Il ne faut donc pas nécessairement être chasseur, titulaire de droit de chasse ou garde pour la suivre. Un minimum de connaissances est néanmoins requis, il est du niveau des connaissances qu’a un candidat chasseur à la veille de l’examen de chasse ;il faut aussi une grande ouverture d’esprit.

35 heures de cours sont prévues, réparties en 5 dimanches et reposent sur un syllabus très complet qui est la base de la formation. Il a été rédigé par les 19 enseignants. Mais la formation va au-delà. D’une part, des visites sur le terrain, des rencontres avec des spécialistes sont programmées, d’autre part, l’étudiant a la possibilité de travailler par lui-même en utilisant le syllabus. Les étudiants de la première édition, en 2013, ont reconnu avoir consacré, outre les heures de cours, de visites et de conférences, en moyenne, 25 heures à l’étude. Enfin, deux ou trois conférences données par des experts à la renommée internationale sont en général organisées pendant ces sessions. Cette formation est accessible à toutes les personnes intéressées, chasseurs et non chasseurs.

Les matières 

Les matières  sont réparties en deux parties d’importance égale : les bases et le terrain.

1. Les connaissances de base

- Introduction

- Généralités sur la biodiversité, l’éco-éthologie, les stratégies démographiques des espèces

- Identification des principales espèces animales

- Biologie de la faune de la plaine (gibier et non gibier)

- Pathologies de la faune de plaine et zoonoses

- Identification des principales espèces végétales, cultivées ou non

- Fondamentaux de l’Agriculture en Wallonie

- Produits agro-chimiques et phyto-sanitaires

- Aspects législatifs et administratifs  de la gestion de la faune de plaine et de sa chasse

2. Le terrain

-  Aménagement des habitats

-  Gestion des espèces Lièvre, Lapin, Faisan,  Perdrix, Faisan, oiseaux d’eau et autres

-  Gestion des espèces en surnombre

-  Gardiennage et lutte anti braconnage

-  Conduite des différents modes de chasse en plaine

-  Mesures de sécurité et éthique

Sur le terrain

Il est proposé aux étudiants  de la FGFP de participer à des activités de terrain certains samedis (le matin ou l’après midi) afin par exemple, d’effectuer un recensement de lièvres, de découvrir des territoires pilotes ou modèles, de connaître les avantages de certaines techniques de régulation des prédateurs ou simplement de se familiariser avec les activités d’un agriculteur.

Pratiquement

Le coût de cette formation est de 150 €, comprenant le syllabus, les cours, visites et conférences mais pas les déplacements ni les repas et boissons, même si le RSHCB offre le café de l’accueil du matin.

Comme certains Conseils cynégétiques en avaient pris l’initiative, il est bien sûr possible à un Conseil d’inscrire l’un ou l’autre de ses membres et, le cas échéant, de participer, comme il l’entend, au financement de la formation. 

Les dates de la prochaine session ne sont pas encore connues.

Quelques témoignages de la session 2013 : ICI 

Renseignements

Pour tous renseignements, nous vous invitons à contacter le secrétariat au 081 30 97 81.

Actualités

RSS S'abonner au flux RSS

Emission Investigation : Willy Schraen (Président de la Fédération Nationale des Chasseurs - France) réagit et soutien les chasseurs belges.

20210215 tweetchasseursfrance

Sauvez la perdrix et signez la pétition

En Flandre comme en Wallonie, la chasse à la perdrix est menacée. Alors que les chasseurs sont, parmi les acteurs ruraux, ceux qui en font le plus pour la sauvegarde de cet oiseau, ils sont attaqués et menacés de ne plus pouvoir le gérer et le chasser.

Lire la suite

Emission Investigation sur la RTBF: les associations de chasseurs réagissent !

Des injures et des menaces aux chasseurs postés, des miradors abattus et autres actes de vandalisme montrent à quel point la chasse est devenue la cible d’extrémistes radicaux. Des campagnes de communication de nos opposants sont venues s’ajouter à ce climat délétère certains, déconnectés de la réalité rurale pour la plupart,  qui voudraient faire croire que manger de la viande équivaut à un meurtre et que couper un arbre est un attentat contre la nature.

Les mouvements anti-chasse sont parvenus à sensibiliser la RTBF qui a diffusé, ce mercredi soir, une émission largement à charge de la chasse. Nous déplorons la manière dont les organisations qui sont derrière cette campagne font passer leurs messages, en utilisant des clichés et des dérives pour, en fait, s’attaquer à la chasse en elle-même et, pour certains, demander son abolition.

Lire la suite

Sur le web

Dans les médias

Revue de presse du 12/02/2021

Lire la suite