Pub 1

Brevet Traqueur

Inscription en Ligne

La première opération de ce projet a été une réunion de brainstorming composée de 12 gardes, chefs traqueurs, chefs de ligne rassemblés autour d'une équipe du RSHCB et, en particulier d'un de ses administrateurs, le Professeur Jean-Marie Giffroy. Ensemble, ils ont réfléchi au contenu des cours et la manière d'organiser cette formation.

 

Objectifs

Le but de cette formation est de parfaire l'information des traqueurs en ce qui concerne leur rôle dans les battues et leur sécurité et celle de leurs chiens. L'objectif est aussi d'initier une réflexion sur la chasse en battue en vue d'une part, d'une plus grande reconnaissance des traqueurs, et d'autre part, d'une meilleure acceptation de ce type de chasse par le grand public.

Ce Brevet Traqueur vise enfin à élargir les connaissances de tous ceux qui sont intéressés par les chasses en battue. Dès lors, il est ouvert non seulement aux traqueurs, mais aussi aux chasseurs, gardes et à toute personne motivée par le programme. Aucune connaissance préalable n'est requise. Si certains candidats ayant déjà une expérience du terrain seront certes plus à l'aise, cette formation peut être suivie par tous ceux qui sont motivés, même sans avoir jamais traqué.

12 heures de cours

Les cours sont dispensés en deux dimanches et suivis par un contrôle des connaissances. Le concept d'enseignement est similaire à celui de la formation en Santé publique et Hygiène ou de la formation à la Gestion de la Faune et de Plaine (Brevet Petit Gibier). Il est basé sur un syllabus très complet et rédigé de manière standardisée auquel les participants peuvent se référer; chaque chapitre est complété par un questionnaire à choix multiple (QCM) permettant au candidat de percevoir ce que l'enseignant considère comme important et de s'entrainer à répondre à ce genre de questions. L'exposé oral, illustré par une présentation power point, ne reprend pas nécessairement tout le contenu du syllabus, ce qui permet d'insister plus longuement sur les points importants et de répondre aux questions. Le contrôle des connaissances vise essentiellement à valoriser les candidats et s'appuie sur un QCM (sans retrait de point en cas de réponse incorrecte) dont deux tiers des questions sont extraites des QCM du syllabus.

Programmes des cours 

1. Introduction (30')

L'efficacité

2. Connaissance du gibier (1 h.)

3. Organisation des battues (1h30')

4. Traque et questions éthiques (30')

5. Comment bien traquer ? (1h30')

6. Technique d'éviscération (30')

7. Le chien du traqueur (1h)

La sécurité

8. Conduite en cas d'accident impliquant des personnes et 1ers soins (1h)

9. Prévention des zoonoses (1h)

10. Alimentation, reproduction et prévention des maladies du chien (1h)

11. Conduite en cas d'accident impliquant des chiens 1ers soins (1h30')

12. Aspects juridiques et assurances (1h)

Dates 

La prochaine session n'est pas actuellement fixée.

Lieu

A préciser

Inscriptions

Pour tous renseignements, nous vous invitons à contacter le secrétariat au 081 30 97 81.

Actualités

RSS S'abonner au flux RSS

PPA : Une carcasse de sanglier infecté retrouvée dans la zone de vigilance

Une carcasse de sanglier, retrouvée en zone de vigilance, a été testée positive au virus de la peste porcine africaine. A la suite de cette découverte, les limitations des zones noyau, tampon et d’observation renforcée ont été revues.

Lire la suite

PPA : Situation au 15/02/2019

A ce jour, 1.473 sangliers ont été prélevés dont 1.244 dans le périmètre infecté. 494 carcasses se sont révélées viropositives.

Sur les 467 sangliers tirés dans la Zone d’Observation Renforcée, deux ont été contrôlés positifs ce qui a conduit à l’élargissement du périmètre des Zones Tampon et de Vigilance le 11 janvier dernier. 126 carcasses de la Zone de vigilance ont été envoyées pour analyses. 96 sangliers ont été piégés, 28 ont été tués lors d’opération de tirs de nuit.

Lire la suite

PPA : Situation au 07/02/2019

Deux cas de sangliers viropositifs ont été retrouvés à Orsinfaing (plus au Nord) , du côté de Marbehan et ce, dans la zone tampon, le long d’une portion de clôture à proximité de l’autoroute.

À ce jour, 1.347 sangliers ont été prélevés (retrouvés morts), dont 1.139 dans la zone infectée. 439 d’entre eux étaient positifs au virus de la peste porcine africaine. De plus, 434 sangliers ont été abattus dans la zone d’observation renforcée. Enfin, 89 sangliers ont été piégés et 18 abattus lors de tirs de nuit.

Lire la suite

Sur le web

Dans les médias

La Peste Porcine Africaine a déjà coûté 1,7 millon à la Région wallonne (L'Echo 14/12/18)

Lire la suite