Simulateur ST2

Inscription en Ligne

Contexte

Le tireur se trouve face à un écran large de plus de 6 mètres sur lequel sont projetées des images représentant des animaux se déplaçant à différentes distances et dans des directions variées au milieu d’un décor naturel en image.

Le tireur tire au moyen d’une arme test conformée à sa morphologie ou avec sa propre arme dont le canon sera équipé d’une caméra gyroscopique et dont la queue de détente  sera munie d’un capteur.

La caméra et capteur sont reliés à l’ordinateur qui intègre le calibre de l’arme et  la munition au choix de chacun.

L’analyse détaillée du tir est visible sous la forme d’un corbe projetée sur l’écran, montrant la vitesse et le déplacement de l’animal ou de la cible, la vitesse et les mouvements des canons, les vitesses des munitions choisies, ainsi que l’endroit visé et le point d’impact.

Le ST2  chez vous

Le RSHCB propose la mise à disposition du simulateur  ST 2 avec l’aide de 2 moniteurs de tir comprenant un écran démontable de 6 mètres de longueur x 2,5 mètres de hauteur.

Surface minimum souhaitée : d’environ 5 x 7 mètres  avec une hauteur de 3 mètres

Une séance de 3 heures peut correspondre à plus de 600 tirs avec analyses.

Prix

Une demi-journée, soit 3 heures sur place :   750 €

Une journée, soit 6 heures sur place :            950 €

Weekend ou/et plusieurs jours :          sur demande

 

Infos auprès du secrétariat du RSHCB, au 081/30 97 81 ou via  info@rshcb.be.

Inscriptions

Pour tous renseignements, nous vous invitons à contacter le secrétariat au 081 30 97 81.

Actualités

RSS S'abonner au flux RSS

PPA : Liste des biocides autorisés et actifs contre le virus de la peste porcine africaine (14/10/18)

Liste des biocides : ICI

Lire la suite

PPA : Arrêté Ministériel du 12/10/2018

Arrêté Ministériel interdisant temporairement la circulation en forêt pour limiter la propagation de la Peste Porcine Africaine : ICI

Lire la suite

PPA - Mesures arrêtées ce 12/10/2018

Sur proposition du Ministre wallon de l’Agriculture, de la Nature et de la Forêt, René COLLIN, le Gouvernement wallon a adopté, ce vendredi, un arrêté portant sur différentes mesures temporaires de lutte contre la peste porcine africaine. Ces dispositions ont été au préalable présentées par le Ministre aux experts dépêchés par la Commission européenne afin de poursuivre la stratégie mise en place.
 
Rétroactes
 
Le 14 septembre dernier, le Ministre COLLIN faisait adopter par le Gouvernement wallon un arrêté définissant un périmètre de 63.000 hectares. Cette zone a été établie par la Commission européenne après discussions avec le SPW et l’AFSCA sur base de la localisation des deux premiers sangliers positifs retrouvés.
 
Différentes mesures, validées par la Commission européenne, ont été appliquées jusqu’au 14 octobre afin d’éviter toute propagation du virus au-delà du périmètre, à savoir :
 
  • L’interdiction de toute forme de chasse et de nourrissage ;
  • L’interdiction de circulation en forêt ainsi que de toute forme d’exploitation forestière afin d’éviter tout risque de propagation accidentelle par l’homme.
 
A ce jour, 139 sangliers ont été prélevés dont 111 dans le périmètre infecté. 79 carcasses se sont révélées viropositives. Ces dernières se concentrent essentiellement autour des villages de Buzenol, Ethe ainsi qu’au niveau du camp militaire de Lagland.
 
Les sangliers prélevés en dehors du périmètre (28) sont tous négatifs.
 
« Ces mesures, relate René COLLIN, poursuivaient l’objectif prioritaire d’éradiquer le virus en empêchant notamment sa propagation tant par le déplacement de sangliers que par le facteur humain. Force est de constater que cet objectif semble rencontré même si aucune certitude ne peut être posée ».

Lire la suite

Sur le web

Dans les médias

Peste Porcine Africaine (RTBF : 19/09/18) : "La faute aux chasseurs ?"

ICI

Lire la suite