Les journées de la chasse

Communiqué de presse du RSHCB à la suite de la campagne « stopderiveschasse » lancée ce mardi 7 mai

Le 8 mai 2019

Le lobby anti-chasse profite de la période électorale pour mettre en avant ses arguments : cela fait hélas partie du jeu. Nous déplorons la manière dont les organisations derrière cette campagne « stopderiveschasse » font passer leurs messages, en utilisant ce qu’elles appellent des dérives pour, en fait, s’attaquer à la chasse en elle-même. Leur logo, de même que la vidéo teaser utilisée sur leur site web, sont là pour en attester, avec « stop chasse » indiqué en grand et « dérives » en petits caractères.
 
L’image que ces organisations essaient de nous coller ne correspond tout simplement pas à la réalité. Contrairement à ce que celles-ci affirment, les chasseurs sont des amoureux de la nature. Ce sont des personnes responsables, qui ont une très bonne connaissance des espèces et qui s’intègrent au mieux parmi les autres usagers de la nature, en respectant aussi bien la faune que la flore. La chasse est une activité environnementale, socio-économique et culturelle indispensable. Elle enseigne le respect de la nature et participe à sa sauvegarde. Des études montrent d’ailleurs que la biodiversité est plus importante dans les zones de chasse que dans les zones où il n’y a pas de chasse. A ce titre, chasseurs et écologistes ont un grand point commun puisqu’ils partagent le même amour de la nature et la même volonté de préserver la biodiversité.
 
Nous sommes confiants que les citoyens ne se laisseront pas aveugler par le discours simpliste et réducteur de cette campagne anti-chasse.
 
En tant que chasseurs, nous souhaitons ouvrir la discussion avec tous les acteurs concernés pour maintenir une chasse toujours plus respectueuse de la biodiversité et des autres utilisateurs de la nature. Mais ce respect doit aller dans les deux sens. Nous voulons, nous aussi, être respectés. Il faut arrêter avec les amalgames et les accusations gratuites contre les chasseurs.
 

Actualités

RSS S'abonner au flux RSS

Gouvernement wallon - Attribution des compétences

 
Willy Borsus (MR) est désigné Ministre de l’Economie, de l’Aménagement du Territoire, de l'Agriculture avec la Chasse et la Pêche dans ses attributions
 
Céline Tellier (Ecolo - Issue le la société civile - IEW) hérite des matières Environnement, Nature, Rénovation Rurale et Bien-être animal avec la Forêt dans ses attributions.
 
Vous trouverez ci-dessous la partie « Forêt et Chasse" de la Déclaration de Politique régionale. Vous y remarquerez que l’accent est logiquement mis sur les enjeux prioritaires qui sont la lutte contre la PPA et la nécessaire régulation des sangliers.
 
DPR (extrait) :
 
La santé de la forêt
 
Le Gouvernement s’engage à préserver le patrimoine naturel exceptionnel qu’est la forêt wallonne (et notamment la production de bois de qualité et la biodiversité), son rôle économique, sa santé et ses services écosystémiques. Il continuera à favoriser la gestion de la forêt et la conciliation de ses divers usages dans une optique de durabilité et de satisfaction des besoins de la société. Le Gouvernement travaillera à élaborer un plan forestier régional, en concertation avec les différents acteurs concernés. Il appuiera également l’adaptation des forêts aux changements climatiques par la protection des sols et la diversification progressive des forêts (espèces et âges), tout en assurant le développement de l’industrie forestière vers la coupe de tous les types de bois et vers la transformation locale du bois. Il soutiendra aussi l'expérimentation et la recherche relatives à la résilience des écosystèmes forestiers, face aux changements climatiques et dans une optique de protection de la biodiversité.
 
Afin de réduire très significativement la densité de sangliers partout où elle est trop importante, le Gouvernement mettra en place des objectifs de tir, en concertation avec les conseils cynégétiques et les acteurs de la ruralité.
 
Ces objectifs viseront d’ici la fin de la saison 2020 une réduction des populations de sangliers d’une ampleur suffisante permettant de mettre un terme aux dégâts agricoles et sylvicoles causés par la surpopulation actuelle et de réduire au maximum les risques sanitaires. Ces objectifs seront mis en œuvre avec l’accompagnement du DNF.
 
Le Gouvernement évaluera annuellement dès la mi-2020 la situation et adaptera, le cas échéant, son approche.
 
Le Gouvernement conditionnera, par ailleurs, les périodes et les méthodes de nourrissage aux critères suivants :
 
- Les nourrissages ne pourront avoir pour but que d’éviter les dégâts aux cultures et aux pâtures ;
 
- Ils devront soutenir une diminution de densité des populations.
 
Le cas échéant, le Gouvernement prendra les mesures appropriées pour compenser les pertes de recettes pour les agriculteurs et les communes.
 

Lire la suite

PPA - AM modifiant l’AM du 27 juin 2019 interdisant temporairement la circulation en forêt pour limiter la propagation de la peste porcine africaine

Arrêté ministériel modifiant l’arrêté ministériel du 27 juin 2019 interdisant temporairement la circulation en forêt pour limiter la propagation de la peste porcine africaine : ICI

Lire la suite

PPA - Situation au 09/09/2019

Lire la suite

Sur le web

Dans les médias

"Pour réduire les populations de sangliers, les chasseurs proposent un plan ambitieux" (Le Sillon Belge - 09/08/19)  

ICI

Lire la suite