Gouvernement wallon - Attribution des compétences

Le 15 septembre 2019


DPR (extrait) :
 
La santé de la forêt
 
Le Gouvernement s’engage à préserver le patrimoine naturel exceptionnel qu’est la forêt wallonne (et notamment la production de bois de qualité et la biodiversité), son rôle économique, sa santé et ses services écosystémiques. Il continuera à favoriser la gestion de la forêt et la conciliation de ses divers usages dans une optique de durabilité et de satisfaction des besoins de la société. Le Gouvernement travaillera à élaborer un plan forestier régional, en concertation avec les différents acteurs concernés. Il appuiera également l’adaptation des forêts aux changements climatiques par la protection des sols et la diversification progressive des forêts (espèces et âges), tout en assurant le développement de l’industrie forestière vers la coupe de tous les types de bois et vers la transformation locale du bois. Il soutiendra aussi l'expérimentation et la recherche relatives à la résilience des écosystèmes forestiers, face aux changements climatiques et dans une optique de protection de la biodiversité.
 
Afin de réduire très significativement la densité de sangliers partout où elle est trop importante, le Gouvernement mettra en place des objectifs de tir, en concertation avec les conseils cynégétiques et les acteurs de la ruralité.
 
Ces objectifs viseront d’ici la fin de la saison 2020 une réduction des populations de sangliers d’une ampleur suffisante permettant de mettre un terme aux dégâts agricoles et sylvicoles causés par la surpopulation actuelle et de réduire au maximum les risques sanitaires. Ces objectifs seront mis en œuvre avec l’accompagnement du DNF.
 
Le Gouvernement évaluera annuellement dès la mi-2020 la situation et adaptera, le cas échéant, son approche.
 
Le Gouvernement conditionnera, par ailleurs, les périodes et les méthodes de nourrissage aux critères suivants :
 
- Les nourrissages ne pourront avoir pour but que d’éviter les dégâts aux cultures et aux pâtures ;
 
- Ils devront soutenir une diminution de densité des populations.
 
Le cas échéant, le Gouvernement prendra les mesures appropriées pour compenser les pertes de recettes pour les agriculteurs et les communes.

Actualités

RSS S'abonner au flux RSS

PPA - Situation au 13/11/19

Lire la suite

Arrêt du Conseil d’Etat annulant l’ Arrêté quinquennal d’ouverture et de fermeture de la chasse (2016-2021)

Le Conseil d’Etat et la chasse
Maintien des disposition actuelles jusqu’au 30 juin prochain sauf pour :
 

-        La Sarcelle d’hiver

-        L’approche du Canard colvert, Ramier, Lapin et du Renard durant l’heure précédant le lever du soleil et l’heure suivant son coucher

 

Pour éviter le chaos, les effets de l’arrêté annulé sont maintenus jusqu’au 30 juin 2020 sauf pour la chasse à la Sarcelle d’hiver qui est interdite de chasse.

De même, la chasse à l’approche durant l’heure précédant le lever du soleil et l’heure suivant son coucher de certaines espèces dont le Canard colvert, le Ramier ou le Lapin et le Renard est interdite. Mais leur affut (ou « passe » pour le Canard colvert) reste ouvert.

Lire la suite

Des mesures pour maîtriser les populations de sangliers

Les espaces territoriaux des Conseils cynégétiques où il a été prélevé au cours des 5 dernières années, en moyenne 30 sangliers et + par 1000 ha/an, feront l’objet d’une évaluation. Pratiquement, pour ces Conseils, aux environs de la deuxième semaine de décembre 2019, au cours d’une réunion locale rassemblant la Direction du DNF du ressort, le Conseil cynégétique, le représentant local de l’agriculture, de la forêt privée et celui de la forêt publique, il sera décidé si un effort de chasse supplémentaire et obligatoire sera ordonné pour les mois de janvier et février 2020. A ce stade-ci, il n’est pas question d’ordonner pour la saison 2019-2020 un quota minimum pouvant donner lieu à sanction, contrairement à ce que la presse a parfois laissé entendre, mais de fixer cependant un objectif quantitatif idéal à atteindre.


Ces réunions qui, à priori ne devraient pas concerner plus d’ 1/4 des conseils cynégétiques cette année, serviront d’excellent test d’un système à mettre en place pour les saisons à venir sur base de données locales quantifiées et objectivables (prélèvements, estimation des populations, analyse du taux de reproduction et de la fructification forestière).

Par ailleurs, il a été acquis que nous devions tendre vers l’éradication du Sanglier au Nord du sillon Sambre et Meuse, sachant à la fois que l’éradication d’une espèce aussi imprévisible et capable de stratégies comportementales surprenantes fait partie d’une forme de vœux pieux surtout quand on sait que les régions et pays voisins comme la Flandre, les Pays-Bas et la France ne poursuivent pas le même objectif.

Lire la suite

Sur le web

Dans les médias

"Pour réduire les populations de sangliers, les chasseurs proposent un plan ambitieux" (Le Sillon Belge - 09/08/19)  

ICI

Lire la suite