Volaille: contamination par la maladie de Newcastle

Le 16 juillet 2018

Depuis le 4 juillet 2018, 2 foyers de maladie de Newcastle ont été détectés dans des exploitations avicoles professionnelles à Haaltert et Zulte (Flandre orientale).

Mesures prises par l’AFSCA:

 

Le rassemblement et l'exposition de poules, dindes, pintades, canards, oies, cailles, pigeons à l'exception des pigeons de course, faisans, perdrix et oiseaux coureurs (Ratites) ainsi que les mouvements (ventes, dons, ) des espèces susmentionnées vers les- ou entre détenteurs amateurs, y compris via les marchés, sont interdits sur l'ensemble du territoire. 

 

Cette décision est entrée en vigueur le 2 juillet 2018 et produit ses effets pendant trente jours. 

 

La maladie de Newcastle (ND) ou paramyxovirose est une maladie virale très contagieuse, à laquelle presque toutes les espèces d’oiseau (sauvages et domestiques) sont sensibles. La maladie est provoquée par le virus ND, dont il existe plusieurs souches. En cas d’infection par une souche très agressive, des symptômes nerveux et une forte mortalité peuvent être signalés.

L’homme n’est pas sensible à la maladie. La consommation d’œufs, de viande de volaille et de produits d’origine avicole ne présente pas de risque. Il n’y a aucun danger pour la santé publique.

Actualités

RSS S'abonner au flux RSS

PPA : Liste des biocides autorisés et actifs contre le virus de la peste porcine africaine (14/10/18)

Liste des biocides : ICI

Lire la suite

PPA : Arrêté Ministériel du 12/10/2018

Arrêté Ministériel interdisant temporairement la circulation en forêt pour limiter la propagation de la Peste Porcine Africaine : ICI

Lire la suite

PPA - Mesures arrêtées ce 12/10/2018

Sur proposition du Ministre wallon de l’Agriculture, de la Nature et de la Forêt, René COLLIN, le Gouvernement wallon a adopté, ce vendredi, un arrêté portant sur différentes mesures temporaires de lutte contre la peste porcine africaine. Ces dispositions ont été au préalable présentées par le Ministre aux experts dépêchés par la Commission européenne afin de poursuivre la stratégie mise en place.
 
Rétroactes
 
Le 14 septembre dernier, le Ministre COLLIN faisait adopter par le Gouvernement wallon un arrêté définissant un périmètre de 63.000 hectares. Cette zone a été établie par la Commission européenne après discussions avec le SPW et l’AFSCA sur base de la localisation des deux premiers sangliers positifs retrouvés.
 
Différentes mesures, validées par la Commission européenne, ont été appliquées jusqu’au 14 octobre afin d’éviter toute propagation du virus au-delà du périmètre, à savoir :
 
  • L’interdiction de toute forme de chasse et de nourrissage ;
  • L’interdiction de circulation en forêt ainsi que de toute forme d’exploitation forestière afin d’éviter tout risque de propagation accidentelle par l’homme.
 
A ce jour, 139 sangliers ont été prélevés dont 111 dans le périmètre infecté. 79 carcasses se sont révélées viropositives. Ces dernières se concentrent essentiellement autour des villages de Buzenol, Ethe ainsi qu’au niveau du camp militaire de Lagland.
 
Les sangliers prélevés en dehors du périmètre (28) sont tous négatifs.
 
« Ces mesures, relate René COLLIN, poursuivaient l’objectif prioritaire d’éradiquer le virus en empêchant notamment sa propagation tant par le déplacement de sangliers que par le facteur humain. Force est de constater que cet objectif semble rencontré même si aucune certitude ne peut être posée ».

Lire la suite

Sur le web

Dans les médias

Peste Porcine Africaine (RTBF : 19/09/18) : "La faute aux chasseurs ?"

ICI

Lire la suite