Peste Porcine Africaine

Origine
La peste porcine africaine est une maladie virale provoquée par un asfivirus, de la famille des Asfarviridae.
En Europe, elle affecte les porcs et les sangliers. La maladie n’est pas contagieuse pour l’homme.


Symptômes cliniques
Selon la virulence de la souche impliquée, la PPA va se présenter sous différentes formes :

  • forme aiguë : forte fièvre, anorexie, léthargie, désordres hématologiques s’accompagnant d’hémorragies sous-cutanées et d’ictère, diarrhée, mort rapide (2-3 semaines) et taux de mortalité pouvant avoisiner les 100% ;
  • forme subaiguë : symptômes moins intenses, avec un taux de mortalité moindre et la mort survenant dans un délai plus long ;
  • forme chronique : une clinique insidieuse est observée, avec des signes frustes d’une maladie évoluant sur plusieurs mois.

La maladie étant très contagieuse, les symptômes se propagent très rapidement à l’ensemble des porcs d’une exploitation. Chez les sangliers, une forte mortalité est souvent rapportée.

Transmission
Le virus responsable de la PPA est présent dans le sang, les tissus, l’urine, les excréments, les sécrétions et les excrétas des animaux malades. Il est très contagieux et résistant. Il peut dès lors être transmis par les voies suivantes :

  • par voie transplacentaire, les porcelets ainsi contaminés restent porteurs et excréteurs du virus pendant plusieurs mois après la naissance ;
  • par contact direct avec un animal malade (par introduction d’animaux infectés en provenance d’autres exploitations, par contact avec des sangliers dans les exploitations avec libre parcours).La transmission par voie aérienne à très courte distance est possible ;
  • par contact indirect, par l’intermédiaire de personnes véhiculant mécaniquement le virus ou d’équipements ou de véhicules contaminés. Le sang est très infectieux ;
  • par ingestion, lors de distribution aux porcs de déchets alimentaires contaminés insuffisamment chauffés (se méfier des importations illégales de produits à base de viande par des voyageurs);
  • par les tiques infectées du genre ornithodoros (piqûre, ingestion, inhalation). Ce vecteur n’est toutefois pas présent en Belgique.


Traitement
Il n’existe pas de traitement spécifique de la PPA.

Vaccination
Il n’existe pas de vaccin contre la PPA.



Autres infos

Actualités

RSS S'abonner au flux RSS

AGW fixant les dates d'ouverture de la chasse - 2020-2025

Le nouvel arrêté quinquennal (2020-2025) a été approuvé par le Gouvernement wallon ce vendredi 29 mai. En gros, le Gouvernement wallon a maintenu les mêmes procédés de tir, modes et périodes de chasse au grand gibier sauf pour la chasse en battue au sanglier au bois qui est prolongée jusqu’au 31 janvier pendant les deux prochaines saisons. En plaine, la période de battue au sanglier s’étalera du 1er aout au 31 mars. De même, la chasse au sanglier est dorénavant permise lors des opérations de récolte des denrées agricoles.

Pour le petit gibier et le gibier d’eau, on notera principalement que la chasse à la perdrix sera interdite à partir de 2021 sauf pour les conseils cynégétiques qui auront présenté un plan de gestion pour certaines parties ou la totalité de leur espace territorial. (Nous y reviendrons mais travaillons déjà aux propositions de conditions à remplir). La période d’ouverture du faisan est homogénéisée pour les poules et les coqs (1er octobre - 31 janvier). La chasse à la sarcelle d’hiver pourra se poursuivre, avec une période d’ouverture reportée de 15 jours (1er novembre – 31 janvier).

Cet arrêté est équilibré et répond aux griefs formulés par le Conseil d’Etat. Il doit encore être publié au Moniteur belge mais vous trouverez son contenu sur le site http://www.chasse.be dès qu’il sera signé.

 


 

Lire la suite

PPA - Situation au 04/05/2020

Lire la suite

Chasse et déconfinement - Circulaire du Ministre Willy Borsus du 30/04/2020

A la suite des nouvelles dispositions réglementaires de déconfinement communiquées le 24 avril dernier par la Première Ministre, nous avons pris contact avec le Ministre de la Chasse afin qu'il obtienne de la part du Fédéral l’autorisation explicite de considérer la chasse parmi les activités “sportives” à l’air libre permises à partir du 4 mai prochain.

Ce jour, le ministre Willy Borsus a signé une circulaire ( ICI ) qui abroge et remplace celle du 3 avril dernier relative au même objet en précisant les conditions :

  • de la chasse à l’affût et/ou à l’approche des espèces gibiers qui sont ouvertes – en l’occurrence le brocard, le sanglier, le lapin et le renard, en plaine comme au bois - ;
  • des opérations de lutte contre la peste porcine africaine ;
  • de la destruction de certaines espèces gibiers ;
  • du nourrissage du gibier, des activités de gardiennage et entretien des infrastructures cynégétiques et des clôtures de protection des cultures.

Il importe que le chasseur ou le garde puisse justifier son déplacement. Nous vous conseillons aussi d’imprimer la circulaire ministérielle afin de pouvoir la présenter lors d’un éventuel contrôle de la Police chargée de surveiller les déplacements.

A ce stade-ci, personne ne peut présager des conditions dans lesquelles nous pourrons chasser lors de la saison cynégétique prochaine. Nous ne manquerons pas de vous tenir informés de toute évolution.

En attendant, nous nous réjouissons de la décision ministérielle pour l'immédiat et nous restons à votre disposition pour toute information complémentaire

Lire la suite

Sur le web

Dans les médias

"Pour réduire les populations de sangliers, les chasseurs proposent un plan ambitieux" (Le Sillon Belge - 09/08/19)  

ICI

Lire la suite