Les journées de la chasse

Peste Porcine Africaine

Origine
La peste porcine africaine est une maladie virale provoquée par un asfivirus, de la famille des Asfarviridae.
En Europe, elle affecte les porcs et les sangliers. La maladie n’est pas contagieuse pour l’homme.


Symptômes cliniques
Selon la virulence de la souche impliquée, la PPA va se présenter sous différentes formes :

  • forme aiguë : forte fièvre, anorexie, léthargie, désordres hématologiques s’accompagnant d’hémorragies sous-cutanées et d’ictère, diarrhée, mort rapide (2-3 semaines) et taux de mortalité pouvant avoisiner les 100% ;
  • forme subaiguë : symptômes moins intenses, avec un taux de mortalité moindre et la mort survenant dans un délai plus long ;
  • forme chronique : une clinique insidieuse est observée, avec des signes frustes d’une maladie évoluant sur plusieurs mois.

La maladie étant très contagieuse, les symptômes se propagent très rapidement à l’ensemble des porcs d’une exploitation. Chez les sangliers, une forte mortalité est souvent rapportée.

Transmission
Le virus responsable de la PPA est présent dans le sang, les tissus, l’urine, les excréments, les sécrétions et les excrétas des animaux malades. Il est très contagieux et résistant. Il peut dès lors être transmis par les voies suivantes :

  • par voie transplacentaire, les porcelets ainsi contaminés restent porteurs et excréteurs du virus pendant plusieurs mois après la naissance ;
  • par contact direct avec un animal malade (par introduction d’animaux infectés en provenance d’autres exploitations, par contact avec des sangliers dans les exploitations avec libre parcours).La transmission par voie aérienne à très courte distance est possible ;
  • par contact indirect, par l’intermédiaire de personnes véhiculant mécaniquement le virus ou d’équipements ou de véhicules contaminés. Le sang est très infectieux ;
  • par ingestion, lors de distribution aux porcs de déchets alimentaires contaminés insuffisamment chauffés (se méfier des importations illégales de produits à base de viande par des voyageurs);
  • par les tiques infectées du genre ornithodoros (piqûre, ingestion, inhalation). Ce vecteur n’est toutefois pas présent en Belgique.


Traitement
Il n’existe pas de traitement spécifique de la PPA.

Vaccination
Il n’existe pas de vaccin contre la PPA.



Autres infos

Actualités

RSS S'abonner au flux RSS

Gouvernement wallon - Attribution des compétences

 
Willy Borsus (MR) est désigné Ministre de l’Economie, de l’Aménagement du Territoire, de l'Agriculture avec la Chasse et la Pêche dans ses attributions
 
Céline Tellier (Ecolo - Issue le la société civile - IEW) hérite des matières Environnement, Nature, Rénovation Rurale et Bien-être animal avec la Forêt dans ses attributions.
 
Vous trouverez ci-dessous la partie « Forêt et Chasse" de la Déclaration de Politique régionale. Vous y remarquerez que l’accent est logiquement mis sur les enjeux prioritaires qui sont la lutte contre la PPA et la nécessaire régulation des sangliers.
 
DPR (extrait) :
 
La santé de la forêt
 
Le Gouvernement s’engage à préserver le patrimoine naturel exceptionnel qu’est la forêt wallonne (et notamment la production de bois de qualité et la biodiversité), son rôle économique, sa santé et ses services écosystémiques. Il continuera à favoriser la gestion de la forêt et la conciliation de ses divers usages dans une optique de durabilité et de satisfaction des besoins de la société. Le Gouvernement travaillera à élaborer un plan forestier régional, en concertation avec les différents acteurs concernés. Il appuiera également l’adaptation des forêts aux changements climatiques par la protection des sols et la diversification progressive des forêts (espèces et âges), tout en assurant le développement de l’industrie forestière vers la coupe de tous les types de bois et vers la transformation locale du bois. Il soutiendra aussi l'expérimentation et la recherche relatives à la résilience des écosystèmes forestiers, face aux changements climatiques et dans une optique de protection de la biodiversité.
 
Afin de réduire très significativement la densité de sangliers partout où elle est trop importante, le Gouvernement mettra en place des objectifs de tir, en concertation avec les conseils cynégétiques et les acteurs de la ruralité.
 
Ces objectifs viseront d’ici la fin de la saison 2020 une réduction des populations de sangliers d’une ampleur suffisante permettant de mettre un terme aux dégâts agricoles et sylvicoles causés par la surpopulation actuelle et de réduire au maximum les risques sanitaires. Ces objectifs seront mis en œuvre avec l’accompagnement du DNF.
 
Le Gouvernement évaluera annuellement dès la mi-2020 la situation et adaptera, le cas échéant, son approche.
 
Le Gouvernement conditionnera, par ailleurs, les périodes et les méthodes de nourrissage aux critères suivants :
 
- Les nourrissages ne pourront avoir pour but que d’éviter les dégâts aux cultures et aux pâtures ;
 
- Ils devront soutenir une diminution de densité des populations.
 
Le cas échéant, le Gouvernement prendra les mesures appropriées pour compenser les pertes de recettes pour les agriculteurs et les communes.
 

Lire la suite

PPA - AM modifiant l’AM du 27 juin 2019 interdisant temporairement la circulation en forêt pour limiter la propagation de la peste porcine africaine

Arrêté ministériel modifiant l’arrêté ministériel du 27 juin 2019 interdisant temporairement la circulation en forêt pour limiter la propagation de la peste porcine africaine : ICI

Lire la suite

PPA - Situation au 09/09/2019

Lire la suite

Sur le web

Dans les médias

"Pour réduire les populations de sangliers, les chasseurs proposent un plan ambitieux" (Le Sillon Belge - 09/08/19)  

ICI

Lire la suite